vendredi 27 novembre 2015

World's concern - Acrylic et retouches photoshop de peinture traditionnelle.

                                                     "World's concern" - acrylic sur Canson
                                                                          65*50 cm
                                                    TUTORIEL : Traitement digital pour améliorer l'image.
                                                                Version "Full" ici

Concernant la technique de peinture à l'acrylic : J'ai voulu garder une "touche" comme on dit souvent... C'est-à-dire en gros laisser des coups de pinceaux apparents, plutôt que de faire des dégradés bien propres ou des "jus" d'acrylic (peinture diluée et peu opaque)... Certains diront qu' "on sent plus l'énergie qu'on a employé dans la peinture" comme ça mais je pense que c'est tout à fait faux. En revanche ça force plus à prendre des "décisions" : quand on pose de la matière sur la peinture on ne peut plus l'essuyer, juste recouvrir avec plus de matière. Quand on travaille en "dilué" on joue sur la sécurité et ça permet de se rattraper facilement (plus ou moins). J'ai donc tenu à travailler en pâte (après passages de jus pour la première couche) sur ce tableau, ça a été un bon entraînement et très plaisant.

Bien sûr, comme d'habitude, j'ai utilisé beaucoup de références et me suis documenté. Je continue de penser que les références sont indispensables, utiliser des photos est vital si on veut arriver à des rendus réalistes et progresser. Bien sûr on finit par maîtriser certains thèmes avec la pratique et on a plus forcément besoin de documentation pour tout. A mon stade, j'estime avoir besoin de photos pour TOUT. Au moins juste y jeter un coup d’œil. A ceux qui pensent que recopier une photo c'est faire du rigide : utiliser des photos s'apprend. C'est normal au début de faire des personnages plus rigides/figés en recopiant une photo, mais ils sont aussi plus justes anatomiquement et proportionnellement parlant. Je me prends souvent en photo moi-même pour les poses des personnages que je veux dessiner. Deux avantages en résultent : la photo n'est pas copyright, et j'ai exactement l'angle qu'il me faut (la lumière aussi si possible). Plus on pratique avec la photo, plus on arrive à la réinterpréter et à garder ce qu'elle nous apporte d'essentiel. On finit par faire un dessin juste et dynamique. Sans jamais prendre de référence, il y a trop de risques de rester dans l'erreur indéfiniment.

La première version de cette peinture avait des barbelés placés autour de la tête de l'enfant. Cela était sensé représenter les frontières entre les pays car le sujet initial de ce tableau était l'immigration. Voilà la version en question :


Ayant décidé de remanier le thème et d'enlever les barbelés, j'ai scanné l'image et l'ai retraitée sur informatique. Voici quelques zooms des zones où le barbelé a été enlevé après traitement :

Avant "Sharpen":


Après "Sharpen":





Pour repeindre la partie barbelée j'ai dû rechercher un rendu traditionnel sur photoshop, cela en imitant les coups de pinceaux mais aussi en utilisant des outils informatiques :

-Clone Stamp Tool :    L'outil sert à dupliquer une zone de votre image vers une autre souhaitée. Par exemple, j'ai pu mettre des zones d'eau déjà peintes, là où il y avait des barbelés. Pour l'utiliser, sélectionnez l'outil, appuyez sur Alt et cliquez sur la zone à décalquer. Ensuite vous pouvez repeindre sur une autre zone, et la zone sélectionnée juste avant se décalque/reporte là où vous peignez.

-Spot Healing Brush Tool : L'outil sert à mélanger les couleurs d'une zone choisie. Le rendu est flou mais permet de remettre à neuf des zones importantes rapidement. Il faut ensuite retraiter avec d'autres outils voire le pinceau normal. Cet outil permet aussi de se débarrasser très facilement des petites imperfections (tâches au scan par exemple). Pour s'en servir, il suffit de sélectionner l'outil et de peindre sur la zone choisie, le mélange se fait seul. Pour le prochain article j'essaierai de parler du Smudge et du Mixer brush tool...

-Custom Brushes :








Les brushes m'ont aussi été utiles. Il ne faut pas hésiter à se faire ses propres brushes. Au début on ne sait jamais trop quoi faire mais plus on pratique et plus on a de références dans le digital, plus on sait vers quoi on a envie d'aller. Certaines de ces brushes m'ont donc bien servi pour reproduire l'effet des coups de pinceau traditionnel. Pour faire vos brushes il suffit de créer un nouveau document, pas trop lourd (200*200 et résolution 70 par ex), faire une silhouette noire (nuances de gris) et aller dans "edit", "define brush preset". Vous n'avez alors plus qu'à modifier les paramètres de votre brush dans le menu consacré aux brushes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire